Démarche et déontologie du coaching professionnel en entreprise

Une démarche structurée :

Après un entretien préalable avec le donneur d’ordre de l’entreprise, un entretien de prise de contact permettra de valider le choix mutuel entre la personne coachée et le coach

L’analyse de la demande et l’identification du besoin permettront de définir les objectifs et indicateurs de résultats qui seront validés par le donneur d’ordre, le bénéficiaire et son manager.

Les objectifs et modalités pratiques du coaching (durée, nombre de séances, fréquence, lieu, cout) feront l’objet d’un contrat qui permettra de valider la cohérence et l’avancement du coaching par rapport aux résultats attendus.

Une rencontre tripartite de fin de coaching permet à l’entreprise et à la personne coachée de réaliser un bilan de l’accompagnement.

Déontologie

Le coach explicite à la personne coachée les fondements théoriques du processus d’accompagnement utilisé à son égard.

Respect des personnes

Le coach s’astreint au secret professionnel.
Le coach est attentif à ne pas envahir le champ du client avec ses propres
conceptions,
Le coach s’interdit d’exercer tout abus d’influence.
Le coach laisse à la personne toute la responsabilité de ses décisions opérationnelles

Coaching et entreprise

Le coach est attentif aux métiers, aux usages, à la culture, au contexte et aux contraintes de l’organisation pour laquelle il travaille.

Le coach ne peut rendre compte de son action au donneur d’ordre que dans les termes convenus avec le coaché et en rapport avec les objectifs du coaching.
Le coaching s’exerce dans la synthèse des intérêts du coaché et de son organisation